« Aussi longtemps que la société sera basée sur l'autorité, les anarchistes resteront en état perpétuel d'insurrection. » : Elisée Reclus

samedi 15 février 2014

Etxerat appelle à une manifestation à Bayonne aujourd'hui

Etxerat appelle à une manifestation à l'occasion de la venue de la ministre de la Justice Christiane Taubira à Bayonne aujourd'hui.

Nous avons appris ces derniers jours la venue prochaine de la ministre de la Justice française Christiane Taubira en Iparralde. Elle participera à une "réunion citoyenne" sur le thème : Quelle justice pour demain ?

Pour nous, familles et amis de prisonniers politiques basques, c'est une bonne question. Très bonne. Nous nous la posons chaque jour, chaque heure, chaque minute. Oui, quelle justice pour demain? Et pour préciser la question, aujourd'hui, demain… Quand connaîtrons-nous la justice ? Le respect des droits, c'est pour quand ?

Nous, familles et amis de prisonniers basques, sommes porteurs du témoignage direct de ce qu'ils vivent, et de ce que nous vivons. Notre travail est de diffuser ce témoignage le plus largement possible. Dans ce sens, nous avons la responsabilité de le faire aussi lors de la venue de Christiane Taubira.

Il y a aujourd'hui 523 prisonniers politiques basques, dont 113 en France. Parmi eux, un certain nombre sont très gravement malades, comme Ibon Fernandez Iradi à la prison de Lannemezan. D'autres condamnés à la perpétuité, comme Jakes Esnal, Jon Kepa Parot, Frederik Haranburu et Mikel Karrera, eux aussi dans des prisons françaises. Et tous sont dispersés, avec toutes les graves conséquences que comporte cette mesure :
· les morts sur les routes (16 depuis la mise en place de la dispersion !) et les centaines d'accidents
· les énormes dégâts économiques, physiques et moraux pour les familles
· les morts en prison (encore trois en moins d'un an avec la mort hier du prisonnier Arkaitz Bellón !)
· les agressions envers les familles lors des visites à des prisons très éloignées d'Euskal Herria
· les agressions en prison : situations d'isolement, mauvais traitements, sanctions arbitraires, suivi médical impossible, doit à la défense piétiné, etc…

Avec la fin des mesures d'exception appliquées aux prisonniers basques, nous ne vivrions plus de telles situations. Prendre le chemin de cette justice-là repose dans une grande mesure sur Christiane Taubira et son gouvernement. Ils peuvent résoudre rapidement les cas les plus graves, car il s'agit simplement de garantir les droits essentiels. La balle est dans leur camp, qu'ils la prennent enfin !

De très gros changements ont eu lieu ces dernières années en Euskal Herria, et il est indéniable que nous avons un accord social encore plus large qu'avant sur la question du respect des droits des prisonniers et de leurs proches. Les mobilisations sont de plus en plus énormes et massives. Nous attendons tous. C'est ce que nous voulons lui dire.

Pour cela, Etxerat appelle à une manifestation le 15 février à Bayonne pour demander à Christiane Taubira : quand nos droits seront-ils respectés ? Nous lui avons également demandé un rendez-vous dans l'intention lui remettre directement toute l'information dont nous disposons sur ces violations de droits et leurs graves conséquences.

Notre slogan sera : Respect des droits des prisonniers politiques basques et de leurs familles! Euskal Presoak Euskal Herrira !

La manifestation partira de la place des Basques à Bayonne à 15h30.

Pour finir, nous appelons tous les acteurs sociaux, politiques et syndicaux qui se mobilisent pour les droits des prisonniers et de leurs familles à se joindre à notre appel.


                                      Respect des droits des prisonnier-e-s
                                      et des exilé-e-s politiques basques!
                                              
                                             Source :  ETXERAT.INFO

           http://partenia2000.over-blog.com/2014/02/manifestation-%C3%A0-l-occasion-de-la-venue-de-christiane-taubira-%C3%A0-bayonne-le-15-f%C3%A9vrier.html