« Aussi longtemps que la société sera basée sur l'autorité, les anarchistes resteront en état perpétuel d'insurrection. » : Elisée Reclus

mardi 14 janvier 2014

Le chef a parlé


Réaction à chaud à propos de l'allocution de François Hollande, chef officiel de la France :
Tout d'abord il faut féliciter le chef pour le courage dont il fait preuve en assumant fièrement le massacre des Touaregs et la persécution des Roms. C'est couillu, pourrait-on dire... dégueulasse mais couillu.
Le chef enorgueilli aussi du traitement de l'affaire Dieudonné. Censurer et diaboliser est la meilleure façon de renforcer le sentiment de persécution vis à vis des racistes et fascistes, d'en faire des martyrs, et donc d'attirer la sympathie sur eux et leurs thèses. Au lieu d'ouvrir le débat pour clouer le bec publiquement au racisme, le chef préfère en faire des figures de la résistance à l'oppression étatique et à l'opprobre.
Le principal sujet de l'intervention du chef concerne la réduction des "charges patronales". Cette politique censée combattre le chômage est découpée en quatre points que je n'ai pas mémorisés. Mais en gros, pour les salariés, on peut résumer ces points en : 1 baissez votre froc, 2 mettez-vous à quatre pattes, 3 levez bien les fesses, et 4 serrez les dents. Les salariés vont sentir passer la carotte donnée aux voleurs patrons et actionnaires.
Le chef a aussi réaffirmé sa volonté de produire plus et mieux. Bon "mieux" ça ne coûte rien de le dire. Produire "plus", alors que les ressources sont finies et déjà bien rongées et abîmées, ce n'est pas la solution. Il faut investir dans les besoins, mais certainement pas dans les secteurs militaires, polluants, destructeurs, etc. Produire plus aveuglément c'est du suicide.
Ce qui nous amène au dernier point. Le chef a osé aborder le sujet de l'assistance au suicide. Bon, certes en évoquant des critères qui n'ont rien à voir avec la volonté de la personne concernée : on ne va quand même pas laisser les gens décider pour eux mêmes ! Mais il y a ici un point qui mérite réellement un compliment. Un petit bon point au milieu de toute cette merde.
                                                       Kris
                                    Groupe Élisée RECLUS de Dax