« Aussi longtemps que la société sera basée sur l'autorité, les anarchistes resteront en état perpétuel d'insurrection. » : Elisée Reclus

lundi 2 septembre 2013

Réforme des retraites : arrêter la casse pour tout reconstruire !


Il faut trouver 20 milliards d’euros en six ans pour pérenniser le système des retraites, nous dit-on.
L’attaque contre le système des retraites n’est qu’une partie d’un acte de piraterie généralisée à l’échelle mondiale, au bénéfice de quelques grands groupes financiers.

Le gouvernement Sarkozy et le gouvernement Hollande ne sont que les exécutants d’accords internationaux signés confidentiellement, sur lesquels la population n’a jamais été invitée à donner son avis.

Ces accords, jamais les socialistes qui nous gouvernent ne les ont remis en cause, parce que ces mêmes socialistes y ont participé.
Les directions des organisations syndicales, y compris la CGT, qui disposent tout de même de moyens importants pour informer les travailleurs, restent particulièrement discrètes. Elles ne font que très rarement allusion au cadre général dans lequel les services publics sont démantelés.

Les chiffres avancés par les autorités françaises visent à culpabiliser les gens, en particulier les futurs retraités. En réalité, ces 20 milliards qu’on nous réclame représentent très peu de chose : 11,1 euros d’augmentation de prélèvements mensuels jusqu’en 2020 !!!

Sachant que sur ces 11,1 euros il y a la part patronale et la part salariale, on peut dire que le gouvernement se fout carrément de la gueule !

En fait toute cette histoire consiste à éviter de faire payer aux patrons leur part sur 11,1 euros de cotisation par mois !!!

Alors que les 20 milliards sur lesquels on essaie de nous culpabiliser représentent un quart de la fraude fiscale annuelle !

Alors que l'État ne cesse d'accorder des exonérations d'impôts et de cotisations aux patrons !

Ce gouvernement veut juste obliger les salariés à travailler plus longtemps et à se tourner vers les banques et assureurs privés, ce que les plus modestes d’entre nous ne pourrons pas faire.

Contre un tel projet, décliné partout en Europe, il faut créer le rapport de force et la confrontation par la grève générale, il est primordial de tordre le cou à la nouvelle régression que préparent le Médef, le gouvernement et les confédérations syndicales.

Pour cela, les manifestations ne suffiront pas, il faudra en plus bloquer l’économie et ne pas se contenter de négocier ce que le patronat devra lâcher pour que chacun rentre gentiment dans ses pénates :

Le capitalisme veut nous priver de nos maigres acquis, reprenons-lui tout.

Ne laissons pas aux fascismes la chance de faire croire qu’ils sont une alternative crédible à la social-démocratie, coupons-leur l’herbe sous le pieds en organisant nous-mêmes la grève générale pour gérer directement nos lieux de production et mettre en place une société égalitaire sans État ni patron.


                                                                          Fédération anarchiste

                             

Réforme des retraites :

      Manifestation le 10 septembre 2013 à Mont de Marsan

                  à 10H00 PLACE DE LA CASERNE  BOSQUET