« Aussi longtemps que la société sera basée sur l'autorité, les anarchistes resteront en état perpétuel d'insurrection. » : Elisée Reclus

dimanche 8 septembre 2013

La corrida c'est infliger la souffrance et la mort à un être sensible


La Loi le reconnaît et en principe condamne la maltraitance et la mise à mort d'un animal tenu en captivité ( art. 521-1 et 665-1 du code pénal français ).
Mais elle fait deux exeptions :
"Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut-être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut-être établie."

Pourtant la tradition ne justifie rien

Au contraire, plus une pratique  se perpétue à l'identique depuis longtemps, plus elle a de chances d'être mauvaise. Les coutumes, comme le reste, doivent améliorer, et non refuser toute remise en question.


La corrida serait une culture, voire de l'art

La question n'est pas de savoir si c'est vrai ou pas. Si quelqu'un trouve artistique de torturer des êtres humains, ça ne justifie pas de le faire. Il peut peindre ce qu'il veut, mais infliger une souffrance et une mise à mort bien réelles. L'art ou la culture ne peuvent justifier la souffrance et la mise à mort réelles d'un être sensible.


L'intérêt économique

 Il faut savoir que la corrida se nourrit des subventions publiques, donc de l'argent des contribuables. Ce n'est pas rentable, au contraire. Mais là encore, la question n'est pas là. L'intérêt économique ne peut pas tout justifier. Abolir l'esclavage allait contre l'intérêt économique. Pourtant, nous l'avons tout de même fait, parce que des intérêts supérieurs étaient en jeu. Il devrait en être de même pour la corrida.


" Il y a pire "

Ce n'est pas un argument. S'occuper d'un sujet ne signifie pas se désintéresser de tous les autres. S’inquiéter du sort des taureaux, n'implique pas de se moquer de celui des humains. On peut s'investir dans diverses causes, car elles ne sont pas incompatibles. C'est souvent le cas de ceux qui s'opposent à la corrida. En fait, ils s'opposent à la souffrance et à la mort, donc pas moins quand elles concernent les humains.


                                                                                                             Kris


        

                                         

Juste pour le plaisir par GrisouTV